6 choses que la couleur du sang de vos règles vous dit sur votre santé

 

Vos règles peuvent apparaître tous les mois et vous ennuyer avec les crampes, les ballonnements et la fatigue qui l’accompagnent, mais elles méritent un peu de respect. Votre débit mensuel peut en fait fournir beaucoup d’informations sur votre état de santé général. Par exemple, si vous avez des règles irrégulières, c’est un signe que vous avez peut-être un problème de thyroïde, un syndrome des ovaires polykystiques, un déséquilibre hormonal ou que vous souffrez d’insuffisance pondérale. Et si ça n’apparaît pas du tout, eh bien, vous voudrez peut-être essayer un test de grossesse.

La couleur du sang de vos règles peut aussi vous donner une idée de ce qui se passe dans votre corps. Il peut venir dans un arc-en-ciel de nuances allant du rose et du blanchâtre au rouge vif et même au brun foncé. Ici, nous explorons ce que chaque couleur de sang des règles peut signifier et nous vous faisons savoir quand il est temps d’appeler votre médecin.

1- Si elle est rosée

 

Selon Margaret Romero, infirmière praticienne en médecine fonctionnelle à New York, il se peut que votre taux d’œstrogènes soit faible, surtout si le sang rose s’accompagne d’un écoulement plus léger que d’habitude, ou si vous êtes une coureuse passionnée. Des études ont montré qu’un excès d’exercice physique peut faire baisser le taux d’œstrogènes, ce qui peut par la suite perturber vos règles et parfois les faire disparaître complètement. (Il n’est pas rare que les athlètes professionnelles féminines arrêtent d’ovuler.)

Même si cela peut sembler anodin (qui n’a jamais fantasmé de ne jamais avoir à faire face à ses règles au moins une ou deux fois ?), de faibles taux d’œstrogènes peuvent augmenter votre risque d’ostéoporose si vous ne les traitez pas. Donc, si vous avez récemment commencé à vous entraîner pour un marathon, si vous avez commencé à vous entraîner pour la première fois de votre vie, ou si vous avez augmenté l’intensité de vos séances d’entraînement et que vous remarquez que vos règles sont soudainement plus claires en couleur et en débit ou moins fréquentes, consultez votre médecin.

Romero dit que d’autres coupables potentiels d’un flux rosâtre peuvent inclure une mauvaise nutrition, le SOPK ou la périménopause, qui est quand vos ovaires commencent à produire moins d’oestrogènes en préparation de la ménopause (généralement, il se produit environ quatre à cinq ans avant la ménopause).

2- S’il a l’air aquatique >>>